]]>

On ne présente plus le studio père des séries Far Cry et Crysis, devenu des hits reconnus par la plupart des joueurs. Centrant son activité au départ sur PC, le studio allemand s’est ensuite attaqué au développement de jeu sur consoles.

Rasmus Hojengaaard, développeur chez Crytek, a récemment fait part à la presse de ses attentes vis à vis des consoles next génération (Playstation 4, xbox720 et Wii U). En effet, contrairement au développement sur PC dans un environnement Windows relativement bien connu de tous les studios, le développement sur console dépend fortement de l’infrastructure physique et virtuelle de la console, qui peut être plus ou moins complexe à gérer dans le cadre de développement de jeux. Hojengaaard déclare ainsi que:

“la pire chose qui puisse arriver est qu’ils fassent des consoles très complexes pour nous, développeurs, malgré le fait qu’elles soient incroyables. Il faut donc des plateformes qui nous permettent d’avoir des prototypes facilement et rapidement, et toutes les extensions qu’ils pourront nous offrir seront également bienvenues, pour peu qu’elles soient accordées à tout le monde”

La seconde déclaration du développeur est beaucoup plus inquiétante pour nous gamers. Comme l’indique le titre de cet article, Honjengaaard souhaiterait que l’industrie du jeu vidéo se rapproche d’avantage d’un modèle économique ressemblant à celui des autres softwares. En gros, un soft lié à un utilisateur, empêchant ainsi la mise à disposition du soft sur le marché de seconde main, anéantissant aussi toute possibilité d’échanges entre joueurs.

“D’un point de vue business, ce serait absolument fantastique. C’est bizarre que l’occasion soit toujours autorisée car cela ne marche pas comme ça dans les autres industries software, ce serait donc une bonne chose qu’ils règlent ce problème.”

Il rapporte d’ailleurs que Crysis 2 aurait bien mieux marché en terme de vente si un tel système avait été en place. Notre interprétation est toute autre Mr Honjengaaard : Crysis 2 aurait bien mieux marché s’il avait été à la hauteur du premier volet, et si vous aviez développé un mode multijoueur aussi bon que des FPS blockbusters tel que Battlefield ou Call of Duty.

 

Il semblerait donc que les rumeurs que l’on évoquait il y à quelques temps se dirigent de plus en plus vers une triste réalité, qui risque de frapper  et de changer un mode de consommation encré dans nos habitudes; tout cela au nom du profit des éditeurs de jeux. Mais au delà de cet aspect, les répercussions sur ce marché en terme d’emplois et d’accès aux loisirs ludiques pourraient être désastreuses. Si vous aussi, êtes d’accord avec nous sur ces points là, nous vous invitons à venir signer cette pétition.

]]>

Ne manquez pas nos autres contenus :