En France, la chasse est une activité très contrôlée qui est très réglementée. Avoir de pouvoir pratiquer la chasse, il est obligatoire d’obtenir l’examen du permis de chasser, se mettre en relation avec une assurance, s’acquitter du paiement de la validation annuelle du permis de chasse et de se procurer un territoire de chasse. Les réglementations sont très strictes.

Toutes les conditions pour passer son permis de chasse

Afin de passer son permis de chasse, il est obligatoire d’être âgé de 15 ans et d’assister aux formations préalables obligatoires.

Le permis de chasse se déroule en deux étapes. Dans un premier temps, il y a une formation théorique en salle puis une formation pratique sur le terrain. La formation théorique dure trois heures et la pratique quatre heures sur un parcours de chasse. La participation à ces formations est obligatoire avant de passer l’examen.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen est géré par les agents de l’office national de la chasse et de la faune sauvage. Ils seront à charge d’inspecter et de noter les exercices et les questions de l’examen. Si le candidat a un comportement éliminatoire, la séance prend directement fin. Afin de valider son permis de chasse, il est obligatoire d’obtenir au minimum la note de 25 sur 31 sur l’ensemble de l’examen.

Le premier exercice pratique est noté sur 7 points. Il propose une évolution sur un parcours de chasse simulé avec tir à blanc. Le candidat doit réaliser un parcours durant lequel il doit escalader une clôture ou bien franchir un fossé, avec l’arme en main, tout en respectant les règles de sécurité. Il doit être en mesure d’estimer s’il doit ou non tirer.

Le second exercice est le transport de l’arme dans un véhicule. Le candidat doit disposer d’un étui afin de pouvoir transporter son arme.

L’épreuve se poursuit par une épreuve de tir à l’arme à canons basculants ou semi-automatique avec cartouches à grenaille sur plateaux d’argile. Il y a six plateaux d’argile qui sont éjectés d’une fosse où le candidat se trouve. C’est lui qui choisit le type d’arme qu’il souhaite utiliser.

Le dernier exercice est une épreuve de tir à l’arme à canon rayé sur un sanglier en action. Le candidat doit ainsi se poster en battue. Il est ainsi en mise en situation et doit être même d’appliquer les différentes phases.

Concernant l’exercice théorique, dix questions sont posées sur les connaissances de la faune sauvage et ses habitats, les notions de la chasse, lois et règlements en rapport à la police de la chasse et de la protection de la nature et sur l’emploi des armes et munitions.

Ne manquez pas nos autres contenus :