]]>

La Game Developpers Conference a complété nos connaissances concernant le partage d’informations sur le futur réseau PS4. Comme prévu, la fonction “partager” est extrêmement mise en avant de par le bouton “share” présent sur la Dualshock 4, mais aussi de par le fait que la console enregistrera automatiquement les dernière minutes de vos parties sur son disque dur. Problème: si jusque là les joueurs s’échangeaient les identifiants Playstation Network en choisissant le pseudo de leur choix, on leur propose maintenant d’apparaître sous leur nom réel. Ce nouvel aspect social intégré à une console présente autant d’avantages que d’inconvénients, de différentes envergures.

Malheureusement, partager son nom présente des inconvénients à ne pas négliger. Plus qu’inconvénients, on peut parler de risques, et ce sont les mêmes qu’on peut identifier sur les réseaux sociaux: faire connaître votre vrai nom et votre visage donne un accès direct à vos informations personnelles aux autres joueurs. De plus, la fonction “share” vous permet de faire vivre vos parties aux autres en streaming, mais aussi de les partager sur les réseaux sociaux. Autant dire qu’il sera plus que facile, même si vous choisissez un pseudo sur la PS4, de retrouver vos informations personnelles. Sans tomber dans une paranoïa névrotique, loin de là, on constate donc que la PS4 nous forcera la main pour dévoiler aux utilisateurs d’internet nos noms, visages, jeux, rythme de vie et propriétés (crier sur le net que vous l’avez, cette PS4 qu’on attend depuis longtemps, ça revient un peu à crier à la journée porte-ouverte pour les intéressés non? et ne le niez pas, quoi de plus facile que de trouver l’adresse de quelqu’un dont on a le nom, le visage et la nationalité….). Tout cela pour dire qu’il faudra non seulement penser à protéger un minimum son identité en ligne, mais aussi réussir à maîtriser le partage de ses informations personnelles. N’oublions pas que les réseaux sociaux sont tous plus ou moins liés, si vous apparaissez sur l’un vous serez probablement vite sur l’autre. Il faut également penser aux plus jeunes: se bâtir une réputation en ligne, c’est rapide et pas toujours plaisant.

On peut cependant identifier beaucoup d’avantages à se présenter sous son nom réel, ne restons pas sur une note négative. Si les Youtubeurs sont des acteurs majeurs dans les activités virtuelles des internautes et dans les médias, autant dire que leur nombre ne cesse d’augmenter. La PS4 pourrait révolutionner ce monde des amateurs médiatisés, car elle facilitera la tâche et permettra à n’importe qui de choisir de rentrer dans la course. En effet, plus besoin de matériel ou de sessions de montages prise de tête, tout sera enregistré et traiter par votre machine, moyennant quelques clics. La caméra se limitera au Playstation Eye qui sera très probablement inclut dans le prix de votre PS4. “Devenez le Youtubeur de demain avec notre kit tout en 1!”, c’est un peu ce qu’essaye de nous dire Sony à travers la PS4 finalement. De cette façon, l’esport sera plus accessible et concernera une catégorie bien plus large de joueurs, dans la mesure où l’on retrouve des modes multijoueurs sur tous les types de jeux et plus seulement les FPS. Plus encore , les parties solo pourront être facilement publiées, sans avoir besoin d’un boîtier onéreux et difficile à utiliser. Quoi qu’il en soit, votre vie de gamer pourra donc être intégrée à part entière dans votre identité virtuelle, à vous maintenant d’être créatif et stratégique si vous souhaitez faire le buzz! La concurrence s’annonce gargantuesque!

Vous noterez la similitude entre les avantages et inconvénients du côté social de la PS4 avec les problématiques concernant les réseaux sociaux. C’est finalement les même questions qui sont posées: comment protéger les plus jeunes? De quoi les protéger? Comment gérer son identité virtuelle? A méditer avant de se construire son image sur le réseau!

]]>

Ne manquez pas nos autres contenus :