Vous vous êtes certainement déjà demandé si boire une coupe de champagne à nouvel an ou un verre de rosé lors d’un anniversaire est risqué pour votre bébé lorsque vous êtes enceintes.

Plusieurs avis sont mitigés : pendant que certains prétendent que cela risquerait d’endommager le cerveau de votre bébé, d’autres disent que cela ne risque pas grand chose lorsque vous buvez une ou deux fois durant votre grossesse. Voici donc le point sur toutes vos questions.

Les ont dit que …

Il est vrai que les campagnes de prévention contre la consommation d’alcool lorsque vous êtes enceinte sont plutôt choquantes. Elles affirmes en effet que consommer de l’alcool lorsqu’on est enceinte pourrait endommager le cerveau de votre bébé ainsi qu’être à l’origine de certaines malformations, troubles de la vision ou retard mental et retard de croissance chez les nouveaux nés.

Les molécules d’alcool passent directement dans le sang du fœtus et à travers le placenta. Elles attaquent donc directement le bébé qui en souffre par la suite.

Et qu’en dit la science ?

Une consommation d’alcool excessive durant une grosses est évidemment l’origine de tous ces problèmes de santé chez le nouveau né. En revanche, une consommation modérée, voir rare ne devrait pas influencer l’état de santé du bébé.

Différentes études ont été menées afin de prouver qu’il existe des effets positives sur une consommation d’alcool faible. Par exemple, on connaît tous les bienfaits d’un verre de vin rouge dans un régime alimentaire équilibré. Le vin rouge est connu pour limiter les risques de maladies cardiovasculaires.

Par ailleurs, les études ont également démontrées qu’il n’existe pas de troubles divers chez le bébé dont la maman a bu modérément de l’alcool. On peut donc en déduire que la consommation faible d’alcool pendant une grossesse ne mettrait pas la vie de l’enfant en danger, si ce n’est pas des alcools fort tels que les liqueurs ou eaux-de-vie.

Le problème qui se pose surtout, c’est de définir la limite et les doses d’alcool sans risques. Il est en effet propre à chaque mère de définir si elle veut boire quelques verres durant sa grossesse ou supprimer complètement l’alcool.

Quels alcools sont à bannir et lesquels peuvent être consommés ?

Les alcools fort tels que les liqueurs, eaux-de-vies, le rhum, le cognac, la vodka ou encore les digestifs sont des alcools à bannir totalement durant une grossesse.

En revanche, les alcools comme le vin rouge ou vin blanc, le rosé ou le crèment peuvent être consommés mais avec grande modération. Concernant les plats cuisinés à l’alcool, il vaut également mieux s’abstenir ou alors en manger très peu. Cela dépendra surtout du métabolisme de la mère et sa capacité d’éliminer l’alcool.

Ne manquez pas nos autres contenus :