Être bronzé est devenu un atout beauté. Le meilleur moyen pour le devenir est de rester dehors au soleil, mais certaines personnes n’ont pas ce temps. Pour y remédier, elles s’orientent vers des séances d’UV artificiels pour donner à leur peau l’aspect foncé. Beaucoup pensent que ces séances sont sans conséquence et qu’elles ne sont pas plus dangereuses que l’exposition au soleil. Autant d’idées reçues qu’il faut comprendre pour se protéger. Les UV ne sont cependant pas à totalement proscrire s’ils sont réalisés par des personnes compétentes comme dans un institut d’UV à Mulhouse.

Bronzage soleil et bronzage en séance d’UV

Les UV des cabines sont artificiels et beaucoup plus agressifs que les UV naturels. S’y exposer quelques minutes équivaut à rester sous un soleil d’un climat extrêmement chaud sans aucune protection. Les risques liés a une surexposition aux UV sont nombreux : problèmes cutanés, inflammations voire cancer dans le plus extrême des cas.

Faire des séances d’UV artificiels peut donc être dangereux, encore plus si vous vous rendez souvent dans un institut. Ainsi vous ne devez pas excéder 10 séances par an. En effet ces dernières sont brutales, et les signes habituels d’agression de la peau (rougeurs, coup de soleil) n’existent pas dans ce genre de pratique. Vous n’êtes donc pas avertie si votre peau s’abîme. Ce n’est parce que vous ne sentez rien que la séance a été sans conséquence.

Les idées reçues sur les séances d’UV

Les UV ne préparent pas la peau au soleil. Les personnes pensent à tort qu’une peau bronzée protège du soleil. C’est en infime partie vrai, le bronzage est une réaction qui signifie que la peau a été agressée. Au contraire croire cela et vous exposer au soleil sans produit de protection accentue les risques pour votre santé.

Les accélérateurs de bronzage sont aussi totalement à proscrire d’une cabine d’UV. Ces derniers sont déjà bien assez agressifs pour ne pas amplifier davantage leur action. Mettre un autobronzant dans une cabine c’est vous exposer à de très sévères brûlures.

Les conseils pour aller dans une cabine d’UV

Vous devez prendre certaines précautions si vous souhaitez encore aller dans une cabine à UV. La première est d’éviter toute séance avant l’âge de 30 ans. La seconde a déjà été évoquée et consiste à limiter fortement le nombre de séances effectuées chaque année. Il faut aussi un temps minimum de 48h entre chaque nouvelle exposition.

Vous ne devez jamais aller dans une cabine sans lunette de protection, vous devez éviter un maximum d’avoir des produits sur votre corps avant toute séance d’UV. Enfin vérifiez bien la qualité du cabinet où vous vous rendez, et s’il respecte les normes en vigueur en France.

Conclusion les séances d’UV ne sont pas conseillées. Même si elles ont une efficacité visible sur la teinte de votre peau, ces séances vous exposent à de nombreux risques. Il suffit que vous utilisiez mal cet outil ou que la machine fonctionne mal pour provoquer de graves damages corporels. Alors prudence, et privilégiez le soleil.

 

Ne manquez pas nos autres contenus :