En tant que secouriste, il faut disposer d’un certain matériel de base afin d’assurer la sécurité et le sauvetage de la victime en danger.

Voici donc un petit tour d’horizon afin de connaître le métier d’un secouriste et son matériel sur lequel on peut parfois se poser des questions.

Les bouteilles d’oxygène

Il est impératif pour une équipe de secouristes de toujours disposer de minimum une bouteille d’oxygène, voir même plusieurs. Elles permettent aux victimes en manque d’oxygène d’apporter de l’aide respiratoire lorsqu’elles ne sont plus capables de respirer seule ou très difficilement.

Cela est le cas par exemple durant un arrêt cardiaque, un arrêt respiratoire ou de l’inconscience. Pour administrer de l’oxygène à la victime, il faut branche la bouteille à un BAVU, un ballon auto-remplisseur à valves unidirectionnelles. Il permet de faire sortir l’air expulsé par la victime sans devoir le retirer. De plus, il se regonfle automatiquement.

La cardio-pompe

La cardio-pompe permet de réaliser des massages cardiaques : elle va appuyer sur le cœur afin d’envoyer mécaniquement du sang vers le corps et de remplir le cœur lorsque la pompe est relevée.

Le DSA

Le défibrillateur Semi-automatique est un dispositif qui permet d’analyser la victime et de définir si elle a besoin d’un électrochoc pour le cœur. La machine prend la décision de déclencher un électrochoc et le secouriste n’aura plus qu’à appuyer sur le bouton pour mettre en action la demande.

Le tensiomètre

Le tensiomètre permet de relever la pression sanguine. Il y a également l’oxymètre du pouls, qui lui, permet de mesurer la saturation du sang. Grâce à son capteur qui est posé comme une pince sur le doigt, il permet de connaître le pouls de la victime.

Le collier cervical

Le collier pour cervicales permet d’immobiliser et maintenir les cervicales droites en empêchant tout mouvement de la tête et du cou. Elle est mise en place lorsque la victime présente une atteinte sur sa colonne vertébrale.

Le CHU

Le Coussin hémostatique d’urgence permet de comprimer une plaie hémorragique. Il compresse la plaie de sorte à ce que le sang ne puisse pas être perdu.

Ne manquez pas nos autres contenus :