Toulouse est le chef-lieu de la région Occitanie. La « ville rose » est aussi l’une des villes qui accueillent le plus de touristes en France avec plus de 2 millions de visiteurs en 2017. Ce chiffre ne devrait pas diminuer en 2018. L’agglomération est donc très fréquentée, et mieux vaut connaitre les différents moyens de transport à si disposition avant de décider d’aller voir la basilique Saint-Sernin ou la place du Capitole. Quelles sont donc ces solutions ?

La solution de confort : le chauffeur VTC

Les VTC ont la côte et se sont implantés dans toutes les grandes villes comme Toulouse. On trouve facilement un chauffeur VTC à Toulouse et ce dernier permet d’effectuer des trajets ponctuels pour un coût inférieur au taxi. Les prestations sont aussi très souvent de grande qualité avec des voitures haut de gamme et un service plein d’attentions.

La solution écologique : le vélo

Toulouse est une des villes qui a adopté la location de vélos. La formule s’appelle ici VélôToulouse et permet de louer un vélo pour quelques heures ou pour une journée. Évidemment, des abonnements mensuels et annuels existent, mais ils sont plutôt conseillés aux citadins. Les bornes de location sont disponibles 24/24. On en trouve d’ailleurs plus de 280 dans toute la ville (soit une tous les 300 mètres environ) et celles-ci se composent de presque 5000 points d’attache. C’est là l’assurance de trouver un vélo, mais également de pouvoir le déposer.

La solution pratique : les transports en commun

Comme toutes les grandes métropoles, Toulouse s’est dotée d’un impressionnant système de transport en commun. Celui-ci compte plusieurs lignes de bus et de métro/tram.

Toute la ville est couverte par les bus qui peuvent d’ailleurs être à la demande. Une navette gratuite circule dans le centre historique pour conduire les touristes et habitants dans les endroits emblématiques de la ville. Des services de nuit sont également disponibles. Tisséo, l’entreprise en charge du réseau, propose aussi d’autres services à la demande, notamment pour les personnes à mobilité réduite.

La dernière solution est le métro. Celui-ci est composé de deux lignes qui traversent toute la ville et qui relient ses points névralgiques. Les deux lignes se croisent au niveau de l’hypercentre de Toulouse ou les grands monuments sont desservis comme la place du Capitole ou la rue Saint-Rome, haut-lieu du shopping toulousain. Ce sont là principalement les arrêts de la ligne a, la ligne B, elle, mène essentiellement les vieux quartiers et les secteurs prestigieux.

Ne manquez pas nos autres contenus :