Un équipement de protection individuelle (ou également EPI), est un dispositif ou un moyen qui permet de sécuriser ou protéger une personne lorsqu’elle exerce un métier à risques.

Les risques peuvent être de différents nature, on en retrouve dans plusieurs métiers : en cuisine, sur un chantier, dans un hôpital, dans un garage ou dans un laboratoire.

Le but de cet équipement est de limiter les accidents grave ou mortels, les blessures et les risques d’intoxications ou autres dangers liés au métier exercé.

Les équipements pour la tête et les oreilles

Afin de protéger au mieux la tête contre les chutes, les chocs, les projections, ou la poussière, il est important de porter un casque de protection, une casquette anti-heurt ou encore une coiffure anti-happement.

Pour les oreilles qu’on veut protéger du bruit, il faudra s’équiper de bouchons d’oreilles, de coquilles ou d’un casque. Il faudra déterminer le taux de risque auquel le salarié est exposé pour lui proposer l’équipement de protection individuelle adéquat.

Les équipements pour les yeux et le visage

Pour les yeux et le visage, il faudra porter soit des lunettes à branche, soit des lunettes masques, soit un écran faciale ou une visière. Le travailleur peut également s’équiper d’une cagoule qui protégera entièrement la tête.

Il s’agit ici de protéger le travailleur contre certaines projections, contre la chaleur ou le froid, les ultraviolets, l’infrarouge ou le laser.

Les équipements pour les voies respiratoires

Afin de protéger les voies respiratoire durant son travail, il faudra s’équiper d’appareils qui filtrent l’air : les masques filtrants, ou les appareils isolants à l’air libre peuvent donc être utilisés pour ce cas. Ils consistent à éviter l’inhalation de poussières, de particules, de fibres, de gaz ou de vapeurs.

Les équipements pour le corps

Pour protéger et équiper le corps, il convient d’utiliser des vêtements spécifiques pour le travail. Les vêtements de travail peuvent prévenir les dangers thermiques, chimiques mécaniques ou biologiques. Ceci est le cas pour les mécaniciens, pompiers ou chercheurs en labo par exemple.

Les équipements pour les membres inférieurs et supérieurs

Il convient également de bien protéger les pieds et les mains avec un équipement de protection individuelle. Les pieds doivent être protégés par des chaussures de sécurité spécifiques ou alors des bottes ou sabot de protection et sécurité.

Les mains et les avants-bras peuvent être recouverts par des gants, moufles ou manchettes afin de permettre une protection adéquate en fonction du poste.

En cas de non-respect du port des équipements de protection individuelle, le travailleur exposé au risque pourrait se blesser grièvement et pourrait même être exposé à un risque mortel.

Par ailleurs, ne pas porter son équipement de protection individuelle pourrait entraîner une faute grave et donc un licenciement du salarié par l’employeur. Ce n’est donc pas à prendre à la légère. L’employeur est par ailleurs, tenue de fournir le bon équipement pour le poste en question et de s’assurer de son état conforme.

Ne manquez pas nos autres contenus :