L’hypnose occupe une place de plus en plus importante dans le milieu médical. Pour beaucoup de personnes encore, l’hypnose n’a d’autre utilité que contrôler les gens pour les amener à faire rire ceux qui les regardent. En réalité, l’hypnose concerne un véritable fait médical. Elle permet de calmer les patients, de réduire leur anxiété. C’est aujourd’hui une pratique reconnue par les milieux médicaux. Vous pouvez vous rendre dans un centre d’hypnothérapie à Mulhouse pour avoir recours à ce type de soin.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose désigne la pratique qui permet à un individu de créer chez une tierce personne un état dit “hypnotique”. Celui-ci désigne l’état qu’a une personne lorsqu’elle perçoit les choses qui l’entourent différemment, comme si tout était en suspension dans le temps. Vous avez surement déjà accédé à cet état, l’exemple le plus courant étant celui où vous êtes au volant et que tout semble se figer autour de vous.

Ainsi, l’hypnose est pratiquée par un hypnotiseur. Son rôle et métier est de vous plonger artificiellement dans un état d’hypnotique. Tout le monde n’est pas aussi réceptif à cet état, mais la majorité des personnes peuvent tout de même être hypnotisées. Le procédé pour y parvenir différera d’un individu à l’autre. Parfois, la simple parole suffit, lorsqu’une approche plus indirecte est nécessaire pour d’autres personnes.

Comment est utilisée l’hypnose en médecine ?

Comme cela a été défini, l’hypnose permet d’agir sur le cerveau en le plongeant dans un état second. Cette possibilité permet donc à l’hypnotiseur de directement agir sur des troubles qui sont entièrement liés à l’activité cérébrale.

Ainsi, les phobies sont l’un de ces troubles qui peuvent être traités par l’hypnose. Plusieurs séances sont nécessaires pour parvenir à un résultat probant, mais encore une fois tout dépend de la réceptivité du patient.

Puisque la douleur est un signe d’alerte du corps, et qu’elle n’est qu’une invention du cerveau, il est tout à fait possible de l’atténuer voire de la faire disparaitre avec de l’hypnose. Des essais ont ainsi été mis en place avec des chirurgies sans anesthésie. Les résultats ont été concluants et ont permis au malade de ne pas avoir à subir l’anesthésie, une procédure qui reste dangereuse dans certains cas.

Mais la médecine de l’hypnose est encore jeune. Elle n’a été reconnue par l’ensemble des médecins que récemment et les applications possibles de cette nouvelle forme de médecine sont encore nombreuses à n’avoir pas été découvertes.

Ne manquez pas nos autres contenus :