Bien préparer son vin blanc peut faire la différence lors d’une dégustation, d’un apéritif ou d’un repas convivial. Pour la servir, voici quelques astuces.

L’aération

Il est recommandé de bien aérer le vin avant de le déguster, et ce pour qu’il soit plus goûteux, en particulier dans le cas d’un vin blanc jeune ou provenant d’un élevage sous bois. L’aération est un procédé simple qui consiste à laisser les odeurs de réduction et de soufre s’évaporer pour permettre aux arômes de se révéler. Pour les vins de plus de 10 anciennetés, la technique exige plus de prudence et de délicatesse. Par ailleurs, chaque vin étant unique, l’astuce est de tester une petite quantité dans un verre pour voir son évolution au contact de l’air.

Le carafage

La décision de faire un carafage ou non dépend du temps. Si ce dernier le permet, il est préconisé de faire une aération longue en bouteille en réduisant la quantité au niveau de l’épaule. Si le temps ne le permet pas, vaut mieux opter pour un carafage en choisissant une carafe de type aiguière pour diminuer le contact avec l’air.

La température

Le vin blanc n’apprécie pas les variations brusques de température. Pour mieux rehausser les senteurs et les saveurs, il est recommandé de se préparer le plus tôt possible pour refroidir le vin. Pour ce faire, il suffit de se référer aux 4h30 qu’il faut à un grand cru de passer de 14°C à 8°C. La moyenne de la température dans un frigo est de 5°C, ce qui convient pour un vin à bulles, mais trop bas pour un vin blanc sec.

 

Ne manquez pas nos autres contenus :